Sainte-Marie du 26.08.08 au 1.09.08

Publié le par brogio

Comme le travail avançait bien et que nous sommes en plein dans la saison où les baleines à bosses viennent mettre au monde leurs petits, nous avons décidé avec Alice, Alexandre et Thomas de faire une petite excursion à Sainte-Maries, petite île à l'est de Madagascar.

J'ai retrouvé Thomas le samedi soir à Toamasina(Tamatave) et nous sommes partis de très bonne heure le dimanche pour Soirana Ivongo en Taxi brousse. Là nous avons embarqué sur un bateau qui était ma foi un peu pourri et rouillé mais pas cher et après 2h30 de traversé mouvementée nous avons débarqué à Sainte-Marie. La traversé fut mouvementé car les vagues secouent bien le bateau mais ça ne nous a pas empêché de dormir une bonne partie du trajet ! Nous avons même aperçu deux groupe de baleines à bosses !

Là pour le premier soir nous avons trouvé à la tombée de la nuit à une heure de marche de la grande ville un bungalow libre pour y passer notre première nuit.

Le lundi nous avons passé la matinée a essayer de retrouver Alice et Alex. Pas facile sans portable ! Comme ils avaient trouvé des bungalows encore moins chers que les nôtres nous avons migré au sud de Sainte-Marie pour les rejoindre au restaurant « le Cardinal » petite chambre d'hôte tenu par des une famille fort sympathique.

Le même jour nous sommes partis pour trouver une sortie en bateau en mer pour voir les baleines, notre but était de trouver pas cher et sur un bateau en ordre. Nous avons fini par trouver notre bonheur et avons réservé pour le mardi.

Donc le mardi nous sommes partis en mer sur un bateau voir de près les géants des mers. Les premiers groupes de baleines à bosses étaient assez loin et gardaient leurs distances à cause des baleineaux. Nous avons donc pris la direction de l'île aux nattes au sud de Sainte-Marie afin d'approcher une baleine franche et son petit. Les baleines franches restent normalement bien plus au sud sur les côtes de l'Afrique du sud afin d'y mettre au monde leurs petits, seules les mégaptères (baleines à bosses) montent jusqu'aux côtes de Madagascar. Depuis environ 4 ans une baleine franche vient jusqu'à l'île aux nattes, peut être en raison du réchauffement climatiques ou peut être que comme nous elle se plaît bien à Sainte-Marie ! La rencontre avec cette baleine est magique, difficile d'exprimer ce qu'on ressent, au premier abord ça à l'air banal car nous voyons tellement de reportages sur ces mammifères marins, mais quand elle se rapproche et qu'elle passe sous notre bateau là ça devient extraordinaire ! C'est énorme et c'est le cas de le dire !!

Vers midi le bateau nous dépose sur l'île aux Nattes. On nous avait décrit l'île comme un ancien paradis gâché par la construction d'hôtel et d'installation pour les touristes et bien on a pu constater que ce n'est pas le cas ! C'est effectivement un petit paradis !! Nous avions prévu les masques et les tubas, nous avons donc profité d'aller découvrir les fonds marins et la barrière de corail. Seul regret, nous n'avions pas d'appareil photo pour aller sous l'eau !!

Le troisième jour, on embarquait sur nos scooters tout le matériel pour plonger et chasser, que nous a prêté notre logeuse et nous somme partis pour le nord de l'île. Là, nous avons comme la veille plongé mais cette fois avec deux harpons afin de ramener le poisson pour le souper. Alex qui avait déjà chassé en mer en a attrapé suffisamment pour sauver notre honneur, thomas victime de crampes est rentré bredouille et moi avec juste un petit poisson.

Le jeudi, nous retournons à l'île aux Nattes, cette fois avec Bernard, le neveu de notre logeuse, qui chasse beaucoup et connaît les bons coins. Comme nous n'avons que trois arbalètes pour quatre, je cède ma place à Thomas et je plonge seulement pour admirer les fonds marins.

Le vendredi, Alice et Alex nous quittent pour partir à Mahajunga et nous nous prolongeons notre séjour qui devait aussi se terminer là. Nous ne faisons pas grand-chose car nous sommes passablement fatigués et comme nous savons que nous sortant en mer le samedi, nous préférons nous reposer.

Le samedi, nous partons de nouveau avec Bernard et son cousin qui sera notre piroguier. Nous allons tout au sud de l'île aux Nattes et là nous embarquons sur la pirogue pour partir à la limite de la barrière de corail qui à cet endroit est très loin de la côte. Une fois arrivés nous sautons à l'eau. Nous ne voyons malheureusement aucune raie par contre à cette endroit se trouve des anémones habitées par les poissons clown. Et c'est vraiment un festival de couleurs ! Les poissons sont magnifiques et j'en oublie le but de notre sortie en mer : la chasse. Je ne tire que trois fois mon harpon et je touche que deux petits poissons. C'est mieux que Thomas qui n'en ramène que un. Ouf ! L'honneur est sauf !! ;o) Par contre c'est bien maigre face aux prises de Bernard qui ramène plusieurs poissons de plus de trois kilos et à lui tout seul plus de vingt kilos au total. Un vrai killer !! Le soir on déguste les poissons péché avec toute la famille.

Et le dimanche malheureusement nous devons quitter l'île mais c'est promis je vais y retourner avant mon retour en Europe, il n'y aura plus de baleines mais le reste en vaut vraiment la peine quoiqu'en dise les gens !


Vue aérienne de l'île aux Nattes au Sud de Sainte-Marie (photo: Alice)

Le transport des bagages de Thomas et Ambroise pour rejoindre le "Restaurant Cardinal" où nous avons logé du lundi soir au dimanche (photo: Alice)

Sortie en mer pour observer les baleines à bosses (photo: Alice)

Queue d'une baleine

Jet d'une baleine

Baleineau (espèce: Baleine franche)

Baleine franche

Une baleine c'est grand... très grand!!
Coucher de soleil sur l'ìle aux Nattes

Coucher de soleil sur Sainte-Marie

Notre pirogue avait quelque trous, Bernard, le neveu de notre logeuse, écope avant de partir pour la barrière de corail, rassurant... (photo:Thomas)

Environ le lieu où nous avons plongé et chassé en compagnie de Bernard, à la limite de la barrière de corail tout près des requins. Là on observe des poissons clown et des raies (photo: Alice)

Thomas

Quel homme! (photo: Thomas)

Les vingt kilos de poisson que Bernard a chassés (photo:Thomas)

Thomas, le piroguier, le poisson, Bernard et Ambroise (photo: Thomas)

Honorine, notre logeuse (photo: Thomas)


Commenter cet article

brogio 16/09/2008 10:28

J'espère être prit car je rêve de planter mon harpon dans le présentateur chaque fois que je tombe sur cette belle émission culturelle française! ;o)

Grég [ LitiJ ] 15/09/2008 13:04

Brogio c'est bon tu peux participer à Koh Lanta, j'ai déjà envoyé ton inscription...